En quoi consiste un bilan psychologique ?

Il existe plusieurs types de bilans psychologiques, qui sont fonction des tests et méthodes utilisés, eux-mêmes étant choisis en fonction de la demande et du contexte.

 

Qu'il s'agisse d'un adulte ou d'un enfant, le bilan le plus courant est le bilan intellectuel, dont l'objectif ne se réduit pas, comme on le croit souvent, à l'évaluation du QI (Quotient Intellectuelle). En effet, au-delà de cette évaluation psychométrique (chiffrée) du QI, le bilan intellectuel permet de mettre en évidence les forces et les faiblesses d'un sujet, leur compensation éventuelle et l'harmonie générale d'un profil. Cette évaluation se fait en 2 à 3 heures. La passation des tests peut s'étaler sur plusieurs séances ou se faire en une seule séance entrecoupée de pauses. Ce sont les Echelles d'Intelligence de WECHSLER que nous utilisons, dans ses différentes versions :

 

LA WPPSI IV pour les enfants de 2 ans et demi à 7 ans

Le WISC-V pour les enfants de 6 à 17 ans

La WAIS IV pour les adultes

Le bilan neuropsychologique

Si le bilan neuropsychologique comprend, dans un premier temps, un bilan intellectuel, il va plus loin avec, en fonction de la situation du sujet, une évaluation des fonctions langagières, des fonctions mnésiques (la mémoire), des fonctions attentionnelles (l'attention et la concentration), des fonctions exécutives (planification, inhibition, résistance aux interférence, ...) et des cognitions sociales.

La NEPSY-II, test d'évaluation neuropsychologique

La TEA-CH, batterie d'évaluation des fonctions attentionnelles

Enfin, le bilan psychologique peut être plus orienté vers l'évaluation de la dynamique affective du sujet (pour un adulte) ou du développement psycho-affectif (pour un enfant). Ce sont alors des tests de personnalité qui sont utilisés

Le Rorschach ou test "des tâches d'encre"

Le TAT (Thematic Aperception Test)

Le CAT (pour les enfants

Le compte-rendu d'un bilan

Quelque soit l'origine de la demande, le compte-rendu d'un bilan se présente sous deux formes : un compte-rendu écrit confidentiel, remis en mains propres à la personne ou aux parents de l'enfant ainsi qu'un compte-rendu oral au cours d'une rencontre qui permet de répondre à toutes les questions de compréhension.

 

En aucun cas, le compte-rendu écrit n'est transmis par le psychologuqe à un tiers. Si la demande initiale émane de l'enseignant de l'enfant par exemple, à la demande des parents, une version spécifique de ce compte-rendu est rédigée et donnée aux parents, qui se chargent de la transmission. Cette version spécifique ne reprend que les éléments utiles aux tiers demandeurs, pour les aider dans leur prise en charge de l'enfant.