La psychothérapie chez l'enfant

 

Nous le savons tous, les enfants ne s'expriment pas de même manière que les adultes. Ils n'ont pas non plus la même conscience de ce qui leur pose problème et souvent encore moins de ce qui est à l'origine de leurs maux. Alors il est inutile de penser qu'une thérapie se déroule de la même façon pour un enfant que pour un adulte.

Le moyen d'expression privilégié de l'enfant est le jeu et cela, quelqu'en soit le support, qu'il soit réel (des jouets, déguisements, marionnettes, poupées, ...) ou non. Le jeu de l'enfant s'origine dans son monde imaginaire.

Il est donc essentiel de permettre à l'enfant de s'exprimer sur le mode qui lui est le plus facile, celui qu'il préfère. C'est la raison pour laquelle, la thérapie par le jeu est particulièrement efficace.

Formée par Michel BOSSE au Québec, je propose ainsi différents supports aux enfants en consultation thérapeutique mais également en évaluation car avant de parler de psychothérapie, l'étape de l'expression des conflits qui animent l'enfant et de leur compréhension est indispensable.

COMMENT SE DEROULE LA PSYCHOTHERAPIE PAR LE JEU ?

1/ La première rencontre

Tout débute par une première rencontre des parents (si possible sans l'enfant) pour une première présentation de ce qui pose problème, du contexte de son émergence et de l'histoire de l'enfant. Cette première consultation permet également d'envisager comment ses parents vont présenter à leur enfant les motifs de sa consultation et ses conditions. Sont ainsi évoquées les notions de confidentialités des entretiens avec l'enfant mais également de transparence à l'égard des parents.

2/ La mise en confiance de l'enfant

La seconde consultation se fait avec l'enfant et au moins partiellement en présence des parents. En fonction de l'âge de l'enfant, plusieurs séances peuvent être nécessaires pour le mettre en confiance (surtout pour les enfants de moins de 5 ans).

3/ La période d'évaluation

Deux à trois séances individuelles avec l'enfant sont nécessaires pour permettre à l'enfant d'exprimer à sa manière ce qu'il vit et comme il le vit. En fonction de son âge, les supports sont différents :

- poupons, dînette, playmobiles, ... pour les plus jeunes,

- dessins libres et dessins avec consignes,

- jeu d'imagination, jeu de société, ... pour les plus âgés,

- tests projectifs (de personnalité)

4/ Le "bilan-parents"

Une fois "l'évaluation" terminée, les parents sont rencontrés sans l'enfant et, sans enfreindre la règle de la confidentialité, les processus et conflits en cours chez l'enfant sont expliqués clairement aux parents. Des orientations et solutions sont proposées et discutées, des objectifs précis sont précisés ensemble.

Parfois ce premier bilan permet une meilleure compréhension parentale de ce qui se passe pour leur enfant et des préconisations suffisent permettent que les choses rentrent dans l'ordre.

Dans d'autres cas, un bilan intellectuel ou  neuropsychologique peut être envisagé.

5/ La Thérapie proprement dite

Quand une thérapie est préconisée, la fréquence et les conditions des séances de l'enfant sont convenues d'un commun accord.

La psychothérapie par le jeu tient une place très importante dans ma pratique mais elle peut être ponctuellement complétée par d'autres techniques (Thérapies cognitives et comportementalistes, hypnothérapie) en fonction des besoins de l'enfant.

Les séances de l'enfant sont exclusivement individuelles et se veulent le plus neutre possible. Elles sont ponctuées de "bilans-parents" réguliers (hors présence de l'enfant) pour faire le point  sur plusieurs éléments :

- l'évolution de l'enfant dans son environnement,

- l'évolution de l'enfant en séances de thérapie,

- les préconisations aux parents.