La psychothérapie pour l'adulte

La psychothérapie pour l'adulte peut prendre de nombreuses formes en fonction non seulement du thérapeute lui-même (sa personnalité, son mode d'être, ...) mais également de la ou des techniques qu'il propose.

Quelque soit la méthode proposée et/ou choisie, un élément essentiel participe à son efficacité : la personne elle-même qui reste au coeur de la démarche. Ce n'est pas au patient de s'adapter au thérapeute ou à ses méthodes mais bien au thérapeute de s'adapter au patient.

Dans cet objectif, une période préliminaire à la thérapie est nécessaire, au cours de laquelle thérapeute et patient vont apprendre à se connaitre. Et ce n'est qu'à l'issue de cette phase initiale que le véritable travail thérapeutique va pouvoir commencer. Le meilleur moyen d'atteindre un objectif n'est-il pas sa nécessaire définition ?

Concrètement, cette période s'étale sur deux à quatre entretiens préliminaires avec des objectifs précis :

- vérifier dans un premier temps si un travail est possible par la personne demandeuse avec CE thérapeute. Eh oui ! on ne peut pas convenir à tout le monde !

- définir, autant que faire se peut, la difficulté que la personne veut traiter : quel est le problème ? Depuis quand existe-t-il ? comment est-il apparu ? Comment a-t-il évolué ? Quel chemin la personne a-t-elle déjà parcouru ? Quelle aide attend-elle ? ... autant de questions pour lesquelles le thérapeute participe de la manière la plus neutre possible.

- déterminer le ou les moyens par lesquels le travail va pouvoir se faire ; en d'autres termes avec quelle méthode envisage-t-on les changements souhaités ?

- définir enfin les modalités concrètes de la thérapie : est-ce que la personne continue avec CE thérapeute ou non ? Si ce thérapeute ne lui convient pas, avec quel type de thérapeute serait-elle plus à même d'engager sa démarche ? Si c'est avec ce thérapeute que la personne choisit de continuer, comment souhaite-t-elle le faire ? Dans quelle direction ? avec quelle méthode ? Avec quelle fréquence ?

Ce n'est qu'à partir de cette étape essentielle que le vrai travail de fond peut commencer. Soit le patient est orienté vers un autre thérapeute susceptible de mieux lui convenir, soit toutes les modalités de son travail sont précisées.

Dans ma pratique, je n'ai pas pour habitude de proposer une méthode unique de travail mais plutôt de m'adapter à chaque personne au fur et à mesure de son évolution en respectant ses choix, ses orientations, son fonctionnement ...  Ainsi en fonction de chaque personne, je peux proposer un travail sur un traumastime, sur le passé mais aussi sur le présent au quotidien, sur le futur, ... au fur et à mesure des besoins, nous pouvons utiliser ensemble ou en alternance un travail de compréhension, un travail sur les cognitions, un travail sur les émotions, ... je peux ainsi proposer des séances d'hypnose, de la thérapie cognitivo-comportementale, ...

Je considère que le psychologue tient un rôle de "boite à outils" et de ressources techniques pour aider une personne à trouver son chemin et ses solutions, pour arriver au point d'équilibre qu'elle même aura définit.

Une démarche psychothérapeutique est éminemment personnelle et intime, elle est donc spécifique à chaque personne, unique en quelque sorte, constuite par elle-même avec le soutien et l'aide de son thérapeute.